Vous buvez de la bière artisanale ? Budweiser pense que vous êtes un crétin prétentieux.

 

En gros hein… Ils ne le disent pas comme ça. Lors du dernier superbowl, qui voit les plus grandes entreprises se battre à coup de spots dont la diffusion coûte 9mio $ la minute (et quelques joueurs casqués courir après un ballon ovale entre deux coupures), Budweiser à choisi de s’attaquer à la bière artisanale, et surtout à ceux qui la boivent.

 

Allons plus en détail dans le contenu de cette publicité pour le moins étonnante :

 « Proudly macro-brewer » : fier d’être une brasserie de bière de masse.

Au U.S. on utilise volontiers les termes « micro brewery » et « macro-brewery » en opposition. Ils sont donc fiers de produire un truc industriel à large échelle. Bon, libre à eux…

“Not brewed to be fussed over” : Pas brassée pour « pinailler dessus »

 Pas brassée pour ceux qui analysent, ceux qui goutent. Donc si vous voulez sentir ou goûter une bière passez votre chemin. C’est une bière à 3 fonctions :

  • Se murger
  • Roter
  • Pisser

“This is the only beer Beechwood Aged” : la seule bière « affinée sur hêtre »

 Voir point précédent, de toute façon on s’en fout, vous êtes pas sensé goûter, c’est snob. D’ailleurs :

 

“It’s brewed for drinking, not dissecting” : Brassé pour être bue, pas disséquée

 Si vous goûtez votre bière, que vous attachez de l’importance à des futilités comme les propriété gustative d’une boisson, vous êtes un hipster dégénéré, pas un vrai buveur de bière.

 

“The people who drink our beer are people who like to drink beer brewed the hard way.” Les gens qui boivent nos bières sont ceux qui aiment la bière brassée à la dure.

 Alors, qu’est-ce que c’est que ce truc de brassée à la dure ? Si ça ressemble fortement à du pur bullshit marketing, que ça en a la couleur et l’odeur, et ce que c’en est ? Et bien non ! Brassée à la dure cela veut dire :

 

  • Brassage « high gravity », donc bière brassée plus concentrée et ensuite dilluée. Un peu comme un sirop… Dilué…

http://www.npr.org/blogs/thesalt/2013/02/28/173076501/budweiser-may-seem-watery-but-it-tests-at-full-strength-lab-says

  • Brassée avec des OGM ? Probablement :

http://www.greenpeace.org/international/en/news/features/budweiser-rice-contamination071008/

  • Brassée avec de moins en moins de houblons de qualité, et des ingrédients de plus en plus cheap, aussi :

http://www.plzdontletbuddie.com/current-blog-articles/remember-when-changing-a-beers-recipe-was-a-recipe-for-disaster

 

Donc brassée à la dure c’est pas du Bullshit marketing, c’est vraiment dur, mais pour ceux qui la boivent, la bière…

 

“Let them sip their pumpkin peach ale, we’ll be brewing us some golden suds.” Laissez-les déguster leur Pumpkin peach Ale, nous on vous brasse de la mousse dorée.

 Donc la Pumkin peach c’est pour les snobs, les hipsters à moustache, ceux qui boivent de la bière artisanale. Comme par exemple les clients de Elysian Brewing, une très renommée brasserie artisanale qui brasse une bière à la courge et aux pêches. Une brasserie que vient de racheter, oui oui vous avez compris juste, Anheuser-bush In bev soit Budweiser eux-mêmes !

 

En communication, on apprend à faire très attention quand on s’attaque frontalement à ses concurrents (et par extension à leurs clients), pourquoi un leader comme AB in bev le fait-il ? Pourquoi prendre ce risque ? Car ils ont PEUR, peur des brasseries artisanales, peur des pertes de part de marché massive qu’ils ont face aux artisans aux U.S., peur des clients qui goûtent, peur de NOUS !

 

Comme je pense que vous dépensez peu de votre budget bière en Bud, je vous propose d’éviter les autres bières du groupe, vous allez voir qu’ils en ont deux ou trois : par exemple Stella, Hoogardeen, Leffe, Pilsner Urquell, Spaten, Lowenbrau, Boddington’s… liste complète ici. Et surtout, n’achetez JAMAIS une bière sortie d’une des brasseries artisanales qu’ils ont rachetées, laissez votre argent aux vrais artisans, merci.

 

Cet article est un remix/traduction/adaptation de celui-ci :

http://www.pastemagazine.com/articles/2015/02/valuable-lessons-i-learned-from-budweisers-hypocri.html